Accédez au site du Conseil d'État et de la Juridiction Administrative
Accueil / A savoir / Communiqués / Election du maire de Saint-Laurent du Maroni : le référé-liberté...
4 juin 2020

Election du maire de Saint-Laurent du Maroni : le référé-liberté introduit par M. Lenaïck Adam et ses colistiers rejeté

Par une requête enregistrée le 2 juin 2020, M. Lénaïck Adam et ses colistiers ont demandé au juge de référés de constater des atteintes graves et manifestement illégales aux libertés fondamentales de l’élection comme maire de Saint-Laurent-du-Maroni de Mme Sophie Charles.

Par une ordonnance en date du 3 juin 2020, le juge des référés a rejeté cette requête comme irrecevable, les requérants ne justifiant ni de la condition de recevabilité ni de la condition d'urgence particulière requise par l'article L. 521-2 du code de justice administrative.

  • La Lettre de la justice administrative

    Consultez tous les numéros

    lalja