Accédez au site du Conseil d'État et de la Juridiction Administrative
Accueil / A savoir / Communiqués / Le point sur le contentieux des élections municipales...
31 août 2020

Le point sur le contentieux des élections municipales en Guyane

              Lors du premier tour de scrutin des élections municipales organisé le 15 mars dernier, 15 élections avaient été définitivement acquises sur les 22 communes que comptent la Guyane.            

              Des protestations avaient été présentées pour 11 communes sur les 15 pour lesquelles le 1er tour avait été décisif.

                7 recours seront examinés à l’audience du jeudi 3 septembre prochain qui se tiendra à partir de 8h00 au tribunal administratif de la Guyane, 7 rue Schoelcher, à Cayenne.

                Ces protestations concernent les communes dont la population est inférieure à 9 000 habitantssuivantes :

-          SINNAMARY

-          SAINT-GEORGES DE L’OYAPOCK

-          CAMOPI

-          REGINA-KAW (2 recours)

-          MONTSINERY-TONNEGRANDE (2 recours)

                Il convient d’y ajouter 2 déférés préfectoraux concernant l’élection des adjoints au maire de Saint-Georges et Camopi mais qui ont fait l’objet d’un désistement en cours d’instruction.

                 9 autres recours concernant le 1er tour sont inscrits à l’audience collégiale suivante, à savoir le 17 septembre prochain. Seront alors examinés des protestations et déférés concernant les communes de plus de 9 000 habitants que sont Cayenne (une protestation et un déféré préfectoral), Saint-Laurent du Maroni (un déféré du préfet), Kourou (une protestation), Macouria (une protestation), Apatou (deux protestations) et Maripasoula (deux protestations).

                Vous trouverez ci-joint un tableau récapitulatif.

                Pour les 7 communes qui devaient encore organiser un second tour, le report des élections décidé par le gouvernement implique de « revoter » intégralement, le 18 octobre pour le 1er tour et le 25 octobre pour le 2e tour.

                Les 7 communes concernées sont les suivantes : Awala-Yalimapo, Iracoubo, Matoury, Papaïchton, Rémire-Montjoly, Saül et Roura.

               

                

  • La Lettre de la justice administrative

    Consultez tous les numéros

    lalja